Définition SSIS, SSAS, SSRS

En informatique décisionnelle, Microsoft est une référence. Sa suite de solutions fondée sur la technologie SQL Server est une des plus répandues. Et ce malgré une fâcheuse manie d’utiliser des acronymes incompréhensibles.

Définition des SQL Server Integration Services

Dans un projet décisionnel, SSIS est le premier service à entrer en action, car il gère l’extraction et l’enregistrement des données en dehors de l’outil de production. Il joue donc le rôle d’un ETL (Extract, Transform and load) et y ajoute toute une série d’outils pour monitorer la performance des processus d’extraction et de transformation de la donnée. Ces données sont alors stockées dans un Datawarehouse fondé sur la technologie SQL Server.

Au passage, un éclaircissement : lorsqu’on commence à vouloir triturer les données, mieux vaut ne pas le faire directement via votre outil métier. Interroger la base de production à des fins de reporting ou Datamining peut en effet ralentir les autres fonctionnalités plus essentielles de votre logiciel professionnel.

Définition des SQL Server Analysis Services

Grâce à SSIS, vos données sont stockées dans une base de données isolée des outils qui les produisent. Mais cela ne suffit pas, car pour un utilisateur lambda la donnée brute reste inexploitable. Il faut la transformer en agrégat, y associer des dimensions pour que l’on arrive à quelque chose d’utile. Un exemple d’agrégat et des dimensions associées : à partir des logs de tracking de votre web analytics, en sortir un nombre de visites par période, par univers du site, par typologie de clients. Et ne pas passer 3 heures à attendre que les données brutes moulinent. Et bien appliquer des règles de calcul et en restituer rapidement les données sont les fonctionnalités de SSAS.

Pour cela, SSAS génère des cubes, qui pré-calculent quand vous dormez vos indicateurs et leurs dimensions associées.

Définition des SQL Server Reporting Services

Dernière pierre à  l’édifice, SSRS est l’outil de restitution des données. Il vous permet de récupérer vos rapports, fondés sur les données calculées par SSAS, sous forme de fichier Excel, PDF, Word ou HTML. Si vous êtes dans une phase d’exploration des données, vous préférerez Excel, et manipulerez ainsi les indicateurs via des tableaux croisés dynamiques.

Tout ça pour en arriver à l’austérité des tableaux Excel, me direz-vous ? Oui, absolument. Mais des tableaux Excel intelligents, avec des informations que beaucoup d’entreprises vous envieront. Après, vu que vous avez fait le plus compliqué en transformant vos données brutes en indicateurs business, libre à vous d’y ajouter des outils de reporting plus rigolos, qui vous feront des jolis camemberts et histogrammes interactifs.

L’art du tableau de bord se nomme la Data Viualisation (Data Viz pour les intimes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *